Et après la séance

Il n'est pas de meilleur patient que celui qui prend part à son propre rétablissement. L'ostéopathe règle une partie du problème et donne un coup de pouce au corps pour qu'il continue son travail de guérison mais la séance ne doit pas se terminer une fois passé la porte du cabinet. C'est pour cela que, si nécessaire, je vous donnerai quelques conseils d'étirements ou de relaxation à mettre en place chez vous pour assurer la perenité du traitement et ainsi éviter des rechutes.

Après une séance il peut arriver que l'on se sente fatigué, nauséeux, courbatu, pourquoi?

Lors d'une séance, l'ostéopathe modifie le schéma postural du patient en réveillant des zones du corps qui n'envoyaient peu ou plus d'informations au cerveau du fait de la limitation de mobilité. Une fois la mobilité rétablie, le cerveau doit integrer les modifications, ce qui induit le relachement ou la contraction de certains muscles (posturaux) et une stimulation des systèmes nerveux sympathiques ou parasympathiques. Ce qui explique la fatigue, les douleurs musculaires, les nausées.

Ces effets seccondaires disparaissent généralement rapidement. Si ce n'est pas le cas, n'hésitez pas à rappeler.

De la jeunesse à la sagesse

Tout au long de notre vie, de l'enfance au 3ème âge, notre corps subit des transformations. Qu'elles soient liées à notre croissance, à des pratiques sportives, à la grossesse, aux traumatismes ou à la maladie, notre corps cherche à les integrer à ce nouveau schéma postural qui se met en place mais quelques fois il ne peut pas pour différentes raisons et c'est là que l'ostéopathe entre en jeu. En rétablissant une liberté dans la mobilité, qu'elle soit articulaire, musculaire, tissulaire ou fluidique, l'ostéopathe permet au corps de continuer son travail d'intégration ou de guérison (homéostasie).

 

Il n'y a pas d'âge pour une consultation ostéopathique, les techniques utilisées sont adaptées en respectant 3 critères:

  • ce que vous attendez (avec ou sans craquement...)

  • ce que mes compétences me permette de faire

  • ce dont votre corps à besoin

Il existe plusieurs types de techniques osteopathique: structurelle, tissulaire, crânienne, fluidique, biodynamique, fasciae, viscérale, fonctionnelle.

Ensemble nous trouverons celle qui vous correspond le mieux.

 

L'atout de l'ostéopathie est de prendre en compte la globalité du patient, d'où son nom de médecine holistique, il peut arriver que le symptôme soit la cause mais, quelques fois, le symptome est le signe d'une autre lésion (ostéopathique) ailleur dans le corps.

 

Pour exemple: une entorse de cheville gauche mal guérie va entrainer une douleur ou une gène. Consciement ou inconsciement, le patient va transferer son poids sur la jambe droite entrainant une augmentation de la charge sur le genou et la cheville droite ainsi qu'une bascule du bassin. Les vertèbres vont se mettre en rotation et le buste va s'incliner légèrement d'un côté (limitant l'amplitude de la cage thoracique et du poumon de ce côté), la tête qui, elle, cherche à rester droite, va s'incliner du côté opposé pouvant entrainer des cervicalgies.

Ceci est un exemple très simplifié d'une chaine lésionnelle, expliquant pourquoi vous entrez dans le cabinet d'un ostéopathe avec des migraines et que vous en ressortez avec un traitement de la cheville.

Pour plus d'information merci de me contacter

  • Wix Facebook page

Ouverture

du lundi au vendredi: 8h-20h

samedi matin: 8h-13h